Learn French in France

L’actualité du FLE et du français dans le monde

Le fil de l'actualité

Actualité de la Fondation Alliance Française

Le président de la Fondation Alliance Française, Michel Doulcet, a présenté sa démission, pour raisons de santé, de ses fonctions lors du conseil d’administration du 20 février dernier. Michel Doulcet (...)

Le président de la Fondation Alliance Française, Michel Doulcet, a présenté sa démission, pour raisons de santé, de ses fonctions lors du conseil d’administration du 20 février dernier.

Michel Doulcet laisse une Fondation aux finances assainies et par ailleurs bien engagée, conformément à la volonté des autorités, dans la refonte de ses statuts, le rapprochement avec l’Institut français ainsi que le règlement du contentieux avec l’Alliance Française de Paris Ile-de-France, permettant la confirmation de sa pérennité au service du réseau mondial.

Le prochain conseil d’administration se tiendra mercredi 6 mars. IL procédera notamment à l’élection d’un nouveau président et du bureau de la Fondation.

La Fondation Alliance Française est partenaire du site Fle.fr


Publié le 27 février 2019
Fermer
En savoir plus

Une stratégie internationale pour l’enseignement supérieur français. Terra Nova fait des propositions.

Le think tank Terra Nova développe dans une Note en date du 21 février 2019, une série de propositions pour y voir plus clair dans la stratégie à l’international de l’enseignement supérieur français. (...)

Le think tank Terra Nova développe dans une Note en date du 21 février 2019, une série de propositions pour y voir plus clair dans la stratégie à l’international de l’enseignement supérieur français.

Voici une synthèse de la Note de Terra Nova :

Si la France reste une destination prisée, elle le doit davantage à son ancien prestige ou à son passé colonial qu’à son attractivité actuelle. Nous reculons très vite dans la liste des pays d’accueil, non seulement en nombre d’étudiants accueillis, mais dans les préférences des étudiants mobiles : une vraie dégringolade !

Le sous-financement de nos universités et la dispersion des responsabilités en matière de rayonnement de notre enseignement supérieur limitent nos capacités d’accueil alors que plusieurs de nos pays voisins ont fait du développement de leur enseignement supérieur une vraie priorité nationale.

Le plan Bienvenue en France lancé par le gouvernement montre une prise de conscience bienvenue sur ce sujet et une réelle ambition. En revanche, la décision d’augmenter les frais d’inscriptions des étudiants étrangers non-européens présente de nombreux inconvénients : elle n’a pas été suffisamment négociée avec les acteurs universitaires, elle impose une mesure uniforme au lieu de favoriser les stratégies des universités et elle va pénaliser les étudiants de familles modestes, en particulier ceux qui viennent de pays africains alors que l’espace francophone fait partie de nos atouts à privilégier.

Nous ne pouvons pas simplement appliquer des recettes mises en œuvre dans les pays anglophones, qui sont les premiers destinataires de la mobilité étudiante internationale. Nous devons tenir compte de nos atouts : un espace francophone dans lequel les échanges sont déjà forts, une image positive de la France comme pays de culture.

Les bénéfices de l’accueil des étudiants étrangers sont nombreux. C’est un élément d’une politique de rayonnement de la France dans le monde. C’est aussi un facteur de dynamisation de nos formations et de notre recherche. Enfin, c’est une manière de contribuer à une politique de développement dont les effets bénéfiques reviennent à moyen ou long terme chez nous.

C’est pourquoi la discussion sur l’internationalisation de l’enseignement supérieur ne doit pas faire l’objet d’un débat simpliste, centré uniquement sur les frais d’inscription. Mais pour que notre politique d’accueil porte ses fruits, elle doit viser avant tout une démarche de qualité. Ce qui passe nécessairement par une amélioration des conditions d’accueil des étudiants étrangers.

Nous développons une série de propositions pour y voir plus clair dans notre stratégie internationale d’enseignement supérieur. On ne pourra pas accueillir plus d’étudiants, et mieux les accueillir, sans un financement supplémentaire, inscrit dans la durée et à la hauteur des ambitions annoncées. Sa répartition entre effort budgétaire, donc supporté par les contribuables français, et autres sources de financement est une question complexe qui nécessite une réflexion approfondie.

Le partage des rôles entre acteurs diplomatiques et académiques, qui répondent à des logiques différentes, doit être clarifié, en respectant l’autonomie de fonctionnement des acteurs universitaires, notamment en laissant aux universités l’entière maîtrise scientifique et pédagogique de leur politique internationale.

Au niveau diplomatique, il faut la prendre en compte en parallèle d’une politique d’influence et d’une logique d’aide au développement. Les établissements universitaires doivent développer leur stratégie internationale et prévoir les services d’accueil et d’accompagnement adaptés pour cela. Les bourses et les exonérations de frais d’inscription des étudiants doivent être développés, en particulier pour les étudiants inscrits en doctorat.

A côté des bourses gérées par les postes diplomatiques, des systèmes de bourses académiques doivent être développés. Par ailleurs, les projets de développement de notre formation à l’extérieur sont une perspective à privilégier (double diplomation, déploiement de formations françaises à l’étranger...) et doivent inclure tous les niveaux d’étude, y compris le niveau IUT/STS.

Lire en ligne et télécharger la Note de Terra Nova :
Une stratégie internationale pour l’enseignement supérieur français


Publié le 26 février 2019
Fermer
En savoir plus

Gérer un centre du réseau français dans le monde : formation sur mesure du 1er au 19 juillet à Paris

L’Alliance Française Paris Ile de France organise du lundi 1er au vendredi 19 juillet prochain à Paris une formation sur mesure pour les responsables ou futurs responsables d’établissements du réseau (...)

L’Alliance Française Paris Ile de France organise du lundi 1er au vendredi 19 juillet prochain à Paris une formation sur mesure pour les responsables ou futurs responsables d’établissements du réseau français dans le monde : directeurs d’Alliance française, Institut français et centre de langues.

Les Alliances Françaises, les Instituts Français et plus généralement les Centre de Langues sont en pleine structuration, voire restructuration et digitalisation.

Le Directeur est celui qui doit comprendre son environnement, analyser son marché, créer de la valeur pour ses clients (élèves étudiants, adultes, entreprises, partenaires…), mobiliser ses équipes et se positionner dans son rôle de dirigeant.

La formation "Cycle Directeurs" vise à accompagner les participants dans cette démarche à l’aide d’outils et de réflexions sur la stratégie, le management d’un organisme de formation/culturel et sur les spécificités du secteur du FLE.

Frais de formation : 2740€ pour le cycle complet de formation, soit 3 semaines.

En savoir plus :
Gérer un centre du réseau - Formation directeur et directeur adjoint

Publié le 23 février 2019
Fermer
En savoir plus

L’enseignement français dans le monde à la croisée des chemins

Comment la Mission Laïque Française, opérateur historique qui gère 109 établissements du réseau, envisage-t-elle son avenir, dans un contexte budgétaire tendu et un environnement toujours plus (...)

Comment la Mission Laïque Française, opérateur historique qui gère 109 établissements du réseau, envisage-t-elle son avenir, dans un contexte budgétaire tendu et un environnement toujours plus concurrentiel ?

Jean-Christophe Deberre, son Directeur général, répond à ces questions dans un entretien accordé au PetitJournal.com

Extraits :

"C’est la première fois qu’au plus haut niveau de l’Etat, un défi semblable est lancé à l’enseignement français à l’étranger (EFE) qui, jusqu’ici, a été considéré comme un accompagnement de l’expatriation française, en même temps qu’un outil d’influence de la France à l’étranger. L’ambition est désormais de faire de l’EFE un élément déterminant de la politique francophone de la France dans le monde..."

"L’EFE est nécessairement un outil de coopération avec la culture locale et c’est là le mandat historique de la MLF..."

"Le système scolaire français à l’étranger souffre de rigidités excessives. Jusqu’à présent, on a visé davantage la protection des personnels que l’intérêt des usagers..."

"Si nous voulons continuer d’exister dans 20 ou 30 ans, nous devons apparaître à l’intérieur des dispositifs nationaux comme attractifs, intelligents, agiles, novateurs. .."

En savoir plus :
Lire l’entretien


Publié le 21 février 2019
Fermer
En savoir plus

Ecriture créative et littérature : stage pour professeurs du 7 au 13 juillet au CUEF de Perpignan

Le CUEF - Université de Perpignan organise, du dimanche 7 au samedi 13 juillet 2019, une formation, destinée aux enseignants, sur les enjeux de la production écrite en classe de FLE. . Comment (...)

Le CUEF - Université de Perpignan organise, du dimanche 7 au samedi 13 juillet 2019, une formation, destinée aux enseignants, sur les enjeux de la production écrite en classe de FLE. .

Comment fédérer une classe autour d’un projet littéraire ? Comment travailler l’écrit à l’oral ? Comment motiver un groupe à pratiquer la langue, de façon exigeante et créative ? Comment travailler des objectifs linguistiques précis, respectueux du CECRL tout en donnant aux élèves la possibilité d’accéder au plaisir de la création artistique ?

Cette formation d’une semaine - proposera notamment aux participants un tour d’horizon de la pratique du ROC - Roman Oral Collectif - de sa présentation à son appropriation, et son utilisation au quotidien et dans la classe de français.

Cette formation de 20h sera accompagnée d’un module complémentaire de 4h : Du texte à l’image : littérature et cinéma en classe de FLE.

En savoir plus :
Ecriture créative et littérature - stage pour professeurs CUEF Perpignan


Publié le 15 février 2019
Fermer
En savoir plus

Fondation Alliance Française / Institut français : le rapprochement bientôt officialisé

L’annonce, le 15 janvier dernier, du rapprochement à venir entre la Fondation Alliance française et l’Institut français, deux institutions dédiées au rayonnement du français dans le monde a créé (...)

L’annonce, le 15 janvier dernier, du rapprochement à venir entre la Fondation Alliance française et l’Institut français, deux institutions dédiées au rayonnement du français dans le monde a créé l’événement de ce début d’année.

Ce rapprochement devrait être formalisée officiellement lors de la prochaine journée internationale de la francophonie, mercredi 20 mars.  

Bertrand Commelin, Secrétaire général de la Fondation Alliance française, évoque dans un entretien accordé cette semaine à l’hebdomadaire Le Point ce rapprochement historique et dresse un état des lieux du réseau Alliance Française.

Extraits :

Combien d’Alliances françaises aujourd’hui dans le monde ?
"Notre réseau compte 834 implantations dans 132 pays, dont 30 en France. Près de 470 000 personnes y apprennent le français chaque année grâce à l’action de 14 400 collaborateurs. Ce qui fait de l’Alliance française la plus importante ONG culturelle au monde et le premier réseau d’écoles de français au monde. Le réseau des Alliances françaises a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires consolidé de 212 millions d’euros (plus de 90% de ces recettes sont autofinancées). Du point de vue des finances publiques, le réseau des Alliances françaises et sa Fondation ont un très bon rendement”.

Quelle sera la répartition des rôles entre vos deux institutions ? "La convention sur laquelle nous travaillons vise à clarifier les rôles et les missions de chacun. L’Institut français étant reconnu comme l’opérateur au service des deux réseaux, la Fondation abandonne cette mission dans les domaines de la professionnalisation des agents dans le réseau mondial, de la mise en œuvre de la démarche qualité et de la programmation culturelle. À notre Fondation le rôle de réguler et d’animer le réseau des 834 Alliances réparties à travers la planète, dans le respect de leur modèle singulier : cela commence par l’octroi et le retrait du label Alliance française, le dépôt, la protection et la promotion de sa version commerciale, la marque Alliance française. Cela va jusqu’au conseil et l’expertise dans la gouvernance, ou encore le soutien aux actions de mutualisation, l’organisation des rassemblements et du colloque mondial. Nous sommes enfin attentifs à ce que la Fondation fasse une place plus grande aux Alliances dans ses instances afin de renforcer sa légitimité".

En savoir plus :
Lire l’entretien complet sur LePoint.fr

La Fondation Alliance Française est partenaire du site Fle.fr


Publié le 7 février 2019
Fermer
En savoir plus

Enseignement français à l’étranger : un rapport et 147 recommandations

La députée Samantha Cazebonne a remis lundi soir son rapport sur l’enseignement français à l’étranger à Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, et à Jean-Michel Blanquer, (...)

La députée Samantha Cazebonne a remis lundi soir son rapport sur l’enseignement français à l’étranger à Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, et à Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse.

Ce rapport très attendu dévoile 147 recommandations pour insuffler une nouvelle dynamique à l’enseignement français à l’étranger, dans un contexte budgétaire difficile et un environnement de plus en plus concurrentiel.

Etat des lieux 
 
Le rapport de Mme Cazebonne commence par un Etat des lieux précis afin de comprendre les raisons de l’attractivité de l’Enseignement français à l’étranger, mais aussi les « sujets qui font débat ou créent des tensions ». Le réseau de l’AEFE comprend près de 500 établissements dans le monde. Il compte aujourd’hui environ 1.000 cadres expatriés, 5.000 enseignants titulaires de l’Éducation nationale et payés par l’AEFE, 3.000 titulaires de l’Éducation nationale en contrat local, et 25.000 enseignants en contrat locaux. Par ailleurs la MLF (Mission laïque française) est à la tête d’un réseau de 109 établissements d’enseignement français à l’étranger scolarisant plus de 60.000 élèves dans 38 pays.

Le budget consolidé de l’Enseignement français à l’étranger est approximativement de 2,3 milliard d’euros par an. L’État Français verse d’une part une subvention de 380 millions d’euros, par l’intermédiaire de l’opérateur AEFE, et d’autre part environ 100 millions de bourses individualisées. Ces moyens ne sont pas mis à la disposition de tous les établissements, en effet, les ressources diffèrent selon que les établissements soient en gestion directe, conventionnés ou partenaires.

« Une autre approche des moyens est nécessaire, explique Samantha Cazebonne dans le rapport. Une redéfinition de notre conception stratégique de ce que doit être le réseau d’enseignement français à l’étranger, autour de l’AEFE, un décloisonnement et une meilleure coordination de l’ensemble des acteurs qui y participent, qu’il s’agisse de création ou d’intégration au réseau de nouveaux établissements partenaires, de la construction de stratégies locales permettant d’articuler notre réseau avec les associations FLAM et les acteurs étrangers de l’enseignement en français et du français ; filières d’enseignement bilingue ou trilingue, cursus de double diplômes, écoles européennes ou internationales, associations locales d’universitaires et enseignants de langue française͙, englobés dans une stratégie plus large de développement de la francophonie et du plurilinguisme, sont des conditions sine qua non si l’on veut respecter l’objectif fixé ».

147 recommandations pour réaffirmer les ambitions du réseau
"Ce rapport propose des stratégies à court, moyen et long terme, explique la députée. Chacun a un rôle à jouer pour créer les conditions pérennes d’un fonctionnement de qualité, vertueux, plus équitable pour les familles et l’ensemble des personnels" avec à la clé une organisation plus autonome, plus agile, plus à l’écoute du terrain.

Parmi les mesures les plus emblématiques :
Une plus grande contextualisation des attentes locales
Une gestion des ressources humaines garantissant plus d’équité (Une offre de formation tournée vers le plus grand nombre, valorisation du retour en France des enseignants)
Une qualité de l’enseignement sans équivoque (l’homologation comme l’outil de garantie qui doit vraiment rassurer).
Une gouvernance plus participative (proposition d’augmenter le nombre de sièges dévolus aux fédérations de parents au Conseil d’administration de l’AEFE, modifier les règlements intérieurs afin de donner aux parents élus plus de prérogatives dans les établissements…)
Une gestion financière et immobilière optimisée qui associe mieux les parents d’élèves (permettre l’investissement et le développement immobilier en dehors de la subvention publique... )
Une prise en considération des enjeux et défis que doit relever l’EFE afin de participer, entre autres, au rayonnement de la France à l’étranger.

 
Le rapport préconise également de considérer que "les élèves qui ont réalisé tout ou partie de leur scolarité dans un des établissements français à l’étranger homologués et qui justifient d’un baccalauréat français reçoivent un traitement identique aux Français ou étudiants européens, quelle que soit leur nationalité, quand ils choisissent de poursuivre leurs études supérieures en France͘".

Le développement de ce réseau est une chance pour le rayonnement international de la France, la députée Cazebonne insiste sur « l’impérieuse nécessité d’enfin agir ». Reste maintenant à attendre quelles actions concrètes seront adoptées par les parlementaires dans les prochains mois.

Source :
LePetitJournal.com

Publié le 6 février 2019
Fermer
En savoir plus

Journées du groupement FLE

Les journées annuelles du groupement FLE se déroulent aujourd’hui et demain à La Rochelle dans les locaux de l’IEF - Excelia Group Au programme : Zoom sur l’Asie L’avenir des séjours linguistiques (...)

Les journées annuelles du groupement FLE se déroulent aujourd’hui et demain à La Rochelle dans les locaux de l’IEF - Excelia Group

Au programme :
Zoom sur l’Asie
L’avenir des séjours linguistiques
La réforme de la formation professionnelle continue
L’accueil collectif des mineurs

En savoir plus :
Journées du groupement FLE 2019

Publié le 31 janvier 2019
Fermer
En savoir plus

Coopération Sécurité Défense : lecteurs de FLE

Le programme de recrutement de lecteurs de FLE pour la Coopération de Sécurité et de Défense relève du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Les missions de lecteurs FLE ont une durée d’une (...)

Le programme de recrutement de lecteurs de FLE pour la Coopération de Sécurité et de Défense relève du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Les missions de lecteurs FLE ont une durée d’une année scolaire.

Les offres de missions sont publiées en Pages Emplois et sont actualisées en continu.


Publié le 24 janvier 2019
Fermer
En savoir plus

Le système français de certification : définitions et points de repère

La certification professionnelle est la reconnaissance par une autorité légitime d’une qualification ou d’un savoir-faire dans un domaine professionnel défini. Elle s’acquiert par la formation (...)

La certification professionnelle est la reconnaissance par une autorité légitime d’une qualification ou d’un savoir-faire dans un domaine professionnel défini. Elle s’acquiert par la formation initiale, la formation professionnelle continue, l’apprentissage, ou par la Validation des acquis de l’expérience (VAE). Elle atteste que son titulaire maîtrise les compétences et connaissances permettant l’exercice d’activités professionnelles.

Les certifications incluent les diplômes, les titres et les certificats de qualification professionnelle (CQP). Elles doivent mentionner l’organisme qui les délivre, son cachet, sa qualité, l’intitulé de la certification obtenue, le nom du titulaire, la date et le lieu d’obtention.

En savoir plus, sur defi-metiers.fr :
Le système français de certification


Publié le 24 janvier 2019
Fermer
En savoir plus
| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 90 |