Apprendre le français en France

Le Français dans le monde. La revue internationale des professeurs de français.


Au sommaire du n° 411 Mai-juin 2017 :

Une séquence "Métier" enrichie de nouvelles rubriques plus interactives et participatives, rendez-vous avec l’actualité de l’enseignement de la langue française dans le monde : la promesse de français venue de Pologne d’Alicja, de l’utilité de l’album de jeunesse en Algérie, le français langue militaire…

Retrouvez également en fin de revue les fiches pédagogiques, ainsi que la rubrique "Mémo" balayant l’actualité musicale, cinématographique et littéraire en France et dans l’espace francophone.


L’édito de Sébastien Langevin, rédacteur en chef :

"Une ou deux discussions publiques m’ont amicalement opposé à une ancienne directrice de l’Alliance française de Paris Île-de-France. Comme nous organisions ensemble des sessions de formation ou d’information de professeurs de français en France, je remarquais à chaque fois que notre public n’avait pas le même « référentiel » que celui auquel nous avions l’habitude hors de France.

Ces enseignants, souvent bénévoles pour des associations, ne semblaient pas vraiment goûter les joies de la perspective actionnelle et du numérique en classe, car ayant des préoccupations beaucoup plus prosaïques. Comment apprendre à parler, lire et écrire le français à des personnes qui ont un besoin vital de maîtriser la langue pour vivre en adéquation avec leur lieu d’habitation, ses habitants et son administration. Je soutenais que pour ce public, le simple exercice de remplir une fiche d’identité avec lieu de naissance, profession et langues parlées n’avait pas la même signification que pour les apprenants de FLE « habituels ».

Le français dans le monde persiste et signe ce dossier bien particulier pour la rédaction. Le contexte international ou les élections présidentielles qui se préparaient à l’heure où nous avons bouclé ce numéro auraient pu donner à ces pages une tournure éminemment politique. Elles ne le sont pas. Elles racontent un pays qui a su s’organiser pour accueillir au mieux des naufragés de la vie, et ce en comprenant qu’après le gîte et le couvert, c’est de la langue que vient le salut. Une visée, elle, éminemment politique."


Le Français dans le monde est partenaire de l’Agence de promotion du FLE